Rebelles Impliquées


Une douleur insensée

 

 

bkjbhj.jpg

 

 

Encore une fois, la mort nous as pris quelqu’un, un ami, un fils et un oncle. Encore une multitude de question sans réponses, un sentiment de culpabilité. Hier nous sommes allés à l’exposition de cet ami, Frank, décédé il y a quelques jours, de son propre gré. Mon conjoint, qui étais plus proche de lui  que moi, a offert une plaque magnifique à l’intention de ses parents,  avec une photo de leur fils gravée dessus. Si nous savions quel effet cela aurait eu chez son père, un effet boeuf, l’accumulation s’est transformé en une rivière de larme, de cris et de supplications afin que son fils se relève, revive. J’en au vu des choses dans ma vie, jamais je n’ai vu douleur aussi intense. Le coeur m’a serrer, mais le pire c’est de rester dans l’impuissance, car malheureusement il n’y a rien a faire, aucune parole peut consoler, peut le ramener…

Alors voici une pensée pour toi mon cher Frank, que les anges te guide vers le ciel, repose en paix. On t’oublie pas.

J’enchaine en rappelant l’importance de sensibiliser les personnes ayant des idées noires,afin qu’ils puissent savoir et comprendre qu’elles ne sont pas seule, il devrait y avoir plus de formation gratuite afin que les proches puissent mieux intervenir avec une personne qui pense au suicide. Moins de banalisation et plus de support. Ca DOIT changer. Bientôt, certains film auront l’indication  »suicide » ce qui nous permettras ainsi  de le savoir à l’avance lorsqu’un film comporteras une scène de suicide. J’attendais cela avec impatience, si vous saviez le nombre de fois ou j’ai crier, fermer les yeux, le coeur m’a débattu car subitement nous avions droit à une scène avec un homme pendu pendant une soiré cinéma.  Pour avoir  déjà vu cette image en vrai, je ne souhaite vraiment pas la revoir en film. Je crois que je n’étais pas la seule car nous avons enfin droit à un vent de changement. C’est horrible de subir cette douleur, cet évènement marquant à chaque fois.N’y a t’il pas pire douleur que celle d’un deuil?

Je rêve d’un monde ou chacun trouveras son bonheur, ou l’humanité au grand complet afficheras un sourire et ou la mort n’aura sa place que dans l’âge. Nous pouvons bien rêver, reste que nous ne sommes pas assez outillés. 

Rebelle


Eh voilà, nous sommes enfin propriétaires!!! Je vous jure, c’est un rêve pour nous qui se réalise! Surtout quand on sait qu’il y a 7 ans, notre maison était faite de boites de cartons (nous en étions pas plus malheureux par contre). Alors commence le périple déco , je vous jure je m’énèrve moi-même, je pense qu’à ca! Nous devons commencer à faire des boites, tout le chiale qui viens avec un déménagement, mais au moins nous serons chez nous, enfin!

decocopie.jpg

Par contre toute cette aventure m’a bien permis de réaliser à quel point l’être humain peut être jugeur. Ca fais 2 fois que j’entends des gens qui ont parler dans notre dos, du genre, ils vont perdre leur maison dans même pas un an… ou encore, ils l’auront pas leur maison, ca marcheras pas, etc… 

 Ca me choque de voir qu’on a perdu de la crédibilité à cause de notre vécu, heureusement on en a gagné à d’autres endroit! Nous savons ce que nous faisons quand même! On a pas acheter une maison en haut de notre budget, tout est calculé. On va avoir une petite maison très modeste. Bref, il me semble que les gens doivent toujours avoir leur mot a dire sur tout et ca m’énerve. Si il y a bien quelque chose que j’apprends de tout cela, c’est que ces gens, sans s’en rendre compte, me donne la volonté de continuer et de leur prouver, que peut-importe d’ou tu viens, quand tu veux, tu peux réussir. 

 Rebelle


Eh oui, nous y sommes!

Voilà que nous sommes déjà rendus à la saison des impôts, je m’imagine très bien la situation; des milliers de Québécois et Québécoises, assis au bout de la table, une pile de papier éparpillée dans tous les sens, un juron par ci et un autre par là… Ça vous rappelle des souvenirs? L’impôt, la raison qui nous  dit que finalement, les cours de mathématiques du secondaire, servent vraiment à quelque chose!

images.jpg

Hier j’ai fais les miens…J’ai acheter le programme dit  »facile » mais non, c’était pas si simple!  Je me suis couchée avec une dette de 5000$ et 3-4 cheveux blancs. Ce matin le carnage cognitif à recommencer, trouver l’erreur de la veille était devenue mon but ultime (Vive le café!). Finalement j’ai réussis à baisser de quelques mille sans trop comprendre comment ça je paye autant cette année… ce qui me laisse l’affreux sentiment que je me suis faite avoir à quelque part. Avec notre achat de maison (qui soit dit en passant , n’est toujours pas concrétise, les news devrait arriver demain) j’aurais bien aimé garnir mon porte-feuille (ou me connaissant, les murs de la nouvelle maison!!) On verra bien ce que tout cela donne, en attendant je vous souhaite un beau cassage de tête mes amis (sarcasme)!  Vivement que vous pouvez tous recevoir un remboursement!

Rebelle

 


Bon 8 mars!

Il reste 9 minutes,pour vous souhaiter un bon 8 Mars, journée internationale de la femme. Je ne m’éterniserai pas, mais ma journée fut super! Nous avons chanter des chansons dans un bar moi et mes collègue ce soir, des chansons pour revendiquer nos droits, c’était amusant et j’ai appris qu’il ne faut pas avoir peur du ridicule hein! C’était une soirée strictement réservée pour les femmes,la solidarité battait son plein, j’en garde de très bon souvenirs! Je vous metterai une photo de notre  »band » sous peu !! A bientôt

Rebelle

 


On croise nos doigts à s’en faire mal!

Bonjour à tous, petit message court, bref et presque touchant! On a trouver une belle petite maison, on a fait une offre et elle a été accepté, on a rendez-vous à la banque demain, alors si tout le monde nous envoie leur pensées positive, sait-on jamais peut-être aurrons nous notre petit coin de paradis!!! Je viens écrire bientôt, dès que tout sera régler et que j,aurai des congés… je boss pas mal ces temps ci! En espérant ne pas vivre une grosse déception!

Bien à vous
Rebelle


écrits d’une jeune droguée

Aujourd’hui je tiens à vous faire découvrir une parcelle des pensées que peut bien avoir quelqu’un qui consomme beaucoup. Voici quelques écrits du temps ou j’étais dans la rue, lorsque je consommais à chaque jour, abusivement. J’étais toujours  »gelée » si j’étais réveillée… Le premier , la dernière phrase fait référence au crystal meth, qui était ma drogue de choix, celle qui m’a rendue accro. Le 2ème, je l’ai écrit sur le frigo d’une amie, le soir de l’halloween… le dernier à l’intention d’un ami qui avait commencer à utiliser des seringues.. j’étais triste. Les textes sont en anglais, malheureusement, et j’utilise des mots qui sont couramment utilisés dans le language de la rue. Si il y a une demande, je pourrai les traduire du mieux que je peux. Bienvenu dans ma tête, dans l’univers qui était, jadis, le mien.

Rebelle
Life is Death

Alone with my fears
Paranoid about what I ear
Lost in a world of confusions
Stock in a town of addictions

Seconds, days and weeks
Makes me freak
I hate my-self, I always did.
But I love my-self, and i feel stupid

People are blind
I’m losing my mind
This society sucks
The whole planet is fuct-up
Life is death…
What about Meth?

 

 Halloween night

Sitting here, looking aroud
Fucking big mess on the ground
Beer bottles, bags and dirties
Bugs, rats and fleas

The music is up , candles out
Am I, freaking out?
The dope is allready gone
there’s no more fun

I think i’m just sketchin’
and what i’m thinkin’
that’s what i’m writting…

So this is my halloween night
No candy, nobody, no drugs and no light
Actually nothing at all
so fuck you all…

This one was for my friend who started using needles, Dear Jon.

I’m sorry if i get mad
But it makes me sad
to see a friend put on a mask
and change his mind so fast

Do you feel more stronger?
Do you get more power?
You should feel more loser…
I’m sorry, but i care about you
A friend gotta stay true

Open you eyes…
look at downtown and realise..
Crazy match with junky
Dope simple with needle
stay yourself Jon
Shooting is’nt a solution


repose en paix

Je me dois d’offrir une pensée a mon ex conjoint, Dany, qui aurait célébrer son 24eme anniversaire aujourd’hui. Dany, je m’ennuie, je remercie chaque jour la vie, puisqu’elle m’a permis de t’avoir à mes côtés de ton vivant. Tu me manques, comme à plusieurs, merci de veiller sur nous,  L’étoile la plus brillante du firmament m’envoie un clin d’oeil de temps en temps, me commémorant tous nos beaux moments. À chaque jour, j’ai une pensée pour toi  mon grand, Repose en paix. Je t’aime. xxx

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

images35.jpg  images34.jpg  images1.jpg


L’enfance derrière les barreaux

Je viens d’écouter un film québécois, 10 et demi, qui m’a fait revivre beaucoup d’émotions de mon adolescence. Un film choc, trop près de la réalité et qui n’y va pas de main morte en ce qui concerne les tabous de notre société. Il relate d’un jeune homme de 10 ans et demi, troublé et agressif qui se fait placé en centre d’accueil, vu son comportement.

 

Pour avoir été moi-même placé en centre d’accueil/prison juvénile, ce film m’a permis d’avoir un regard extérieur, ou devrais-je dire une vision d’intervenant vs l’enfant, au lieu du contraire. Je me suis rebellée, j’ai pleurer entre ces 4 murs toutes les larmes du moment, j’ai eu bien sûr quelques moments de bonheurs éphémères. On finit tous par s’habituer à l’emprisonnement. J’ai connu des intervenants qui m’ont marqué(e)s, des copines également. Mais ce qui reviens sans cesse dans ma mémoire quand je songe à cet endroit, c’est de n’avoir jamais été comprise, de n’avoir jamais ressenti qu’on voulais m’aider de la façon dont j’avais besoin qu’on le fasse., au delà des lois et des procédures habituelles. Je n’oublierai jamais l’injustice que j’ai ressentie. Je suis d’accord que malgré moi, j’avais besoin de discipline, d’un encadrement. Mais est-ce réellement la façon d’aider que d’enfermé un ado qui déjà se rebelle contre l’autorité et qui a de la difficulté à faire confiance aux adultes? Rendue dans le centre, on oublie le cas par cas, c’est les même règles pour tout le monde, peu importe ton vécu et les raisons pour lesquelles tu es là, tu a droit au même traitement. Si le seul moyen que tu as de t’exprimer, c’est de crier, de pleurer trop fort et bien c’est ta chambre ou la salle d’isolement. Savez vous combien c’est insultant d’aller dans cette salle de force, ca reviens à la même chose que de te traiter de  »fou » sans utiliser de mots. Dans le fond tu es juste un incompris, et ÇA, ça génère encore plus de frustrations. L’approche générale des centres d’accueil est définitivement à améliorer tant qu’à moi, elle n’est bas basé sur les besoins de chacun, ni sur leur autonomie. Je comprends également qu’il y a des cas extrêmes, ceux qui sont dangereux pour la société et qu’on appelle dans le jargon du centre, les  »JC » Jeunes Contrevenant, moi j’étais une  »PJ » pour Protection de la Jeunesse, ce qui veut dire que c’était la société qui était dangereuse pour moi.Il devrait y avoir une approche différente, un plan d’intervention différents pour chaque jeune en fonction avec leur vécu.

prison2.jpg

Pour avoir été intervenante dans un foyer de groupe, un centre OUVERT, indépendant des centres d’accueils, et en collaboration avec la protection de la jeunesse, je peux très bien comprendre la dynamique. J’ai accepté ce travail car il correspondait à mes valeurs. Les jeunes filles que nous aidions, étaient rebelles et délinquantes, certaines me ressemblait beaucoup, mais on valorisait leur autonomie, leur prises de décisions. Elles allaient à l’école au public, avait droit à des sorties, quand leur comportement le permettait, nous étions centré sur le besoin de chacune. Le centre à du fermer ses portes, par manque de subventions, la moitié des filles ont été transférées dans un centre d’accueil FERMÉ, les rechutes en matières de drogues, de crises et j’en passe ont redoublés, elles avaient fait tout un cheminement avec nous, tout cela s’est effacé lorsqu’elles ont mis le pied entres les murs de la bâtisse sécurisée. Enlever la liberté à un adolescent, TOUTE sa liberté, c’est comme mettre un adulte non-coupable en prison, ça ne se fait pas. Je continue de penser que si on m’aurait offert ce type de service, je n’aurais peut-être pas fui aussi loin… et aussi jeune.

Mon conjoint a vécu de 12 à 18 ans en centre d’accueil, quand il a sorti, il n’avait jamais travaillé, n’avais connu rien d’autre que l’institution, il a donc retourné dans un terrain connu, celui de la rue, et a fait son  »trip d’adolescence » de 18 à 25 ans. Personne ne peut lui en vouloir, il avait enfin le droit de prendre une décision pour lui-même, chose interdite depuis trop longtemps. Il est bien sûr plus difficile alors de remonter la pente, maintenant que tu es seul et adulte, sans personne pour te dire quoi faire… laissé à toi même après avoir vécu des années à te faire dire comment agir et quel chemin prendre! Tout cela me révolte.

Je vous suggère grandement ce film, 10 et demi, qui viens à peine de sortir sur les tablettes. Et je voudrais également offrir une pensée à Rébecca Lévesques, 15 ans, décédée le 13 février dernier , à l’intérieur d’un centre d’accueil. Ses plaintes concernants divers maux de ventre, de têtes n’ont pas été pris au sérieux, elle en a succombé. Repose en paix ma belle.

Je vous suggère également le documentaire québécois de Paul Arcand, Les voleurs d’enfance, qui pointe du doigt les centres d’accueil et démontre les vraies images, qui hurle contre l’abus de pouvoir et les mauvais traitement qu’offrent certains de ces centres. Bon visionnement!

 

Rebelle

a6046877fd32f78756bdc533ec615417.jpg  images33.jpg


La liberté d’être chez soi

 

Je ne suis pas venue écrire depuis un bout, la raison est fort simple, l’achat d’une maison, d’un nid douillet pour notre petite famille se révèle un facteur de stress et un rongeur de temps plus important que je ne le croyais! Enfin, nous avons commencer les démarches pour nous offrir un endroit bien à nous. Je dois dire que c’est un long processus, surtout pour le budget que nous avons, les maisons sont tellement hors-prix!!!

images.jpg

Nous avons tellement hâte d’être chez nous, de payer un investissement au lieu de perdre tous nos sous chaque mois et contribuer à enrichir nos propriétaires. Laisser mon fils courir à 5h30 am, car il déborde d’énergie, au lieu de le  »plugguer » devant la télé car il réveille la bâtisse au grand complet. Ne plus s’obstiner moi et mon conjoint, à savoir qui va aller sortir le chien à moins 30 degrés dehors. Faire des rénovations, se sentir bien et à l’aise. Sortir dehors par un petit matin frippé d’été, un bouquin à la main, une tasse de café dans l’autre et profiter du calme de la nature. Les visites ont commencés, nous en avions trouvé une, charmante et pleine de cachet, beaucoup de rénos à faire mais le terrain était magnifique! Malheureusement, le vendeur nous as offert notre première déception lorsqu’il à changé son fusil d’épaule. Il était censé s’occuper de réparations majeures et il a changer d’idée. Avec l’allure de la maison, ça ne vaut pas la peine de sauter à pied joints là-dedans…

images31.jpg

Mais le soleil est sortit, les bourgeons s’en viennent et de nouvelles maisons seront affichées d’ici peu! Nous ne perdons pas espoir que bientôt, nous serons dans notre nouvelle maison, et nous pourrons ainsi remplir cette demeure de souvenirs chaleureux.

 

Rebelle


la perte de la religion

J’ai été baptisé à l’église catholique, j’ai baptisé mon enfant également. Je crois en Dieu, mais cela fait longtemps que je n’ai plus de respect pour l’église catholique.Il y a un  bon fond dans tout cela, mais il est dur à apercevoir après toutes les contradictions que nous apercevons. Les failles de l’église d’aujourd’hui et d’hier ont suffit pour m’enlever goût de les fréquenter.Je tiens à précisé que ce que j’écris, viens de mon opinion personnelle mais que je continue à respecter celle des autres face à leur croyances.

J’ai de la difficulté à concevoir l’église comme étant bonne quand des prêtres sont accusés de pédophilie, souvent sur des jeunes garçons, l’église n’est-elle pas contre les mariages gays? Voilà qui me semble assez contradictoire. Entre les années 2001 et 2010, il y a eu près de 3000 accusations concernant des agressions sexuelles à l’endroit de mineurs, produit par des prêtres. La condamnation du Vatican; des thérapies psychologiques internes, des mutations professionnelles et des suspension de charge. Combien d’histoires ont étés cachées, dissimulés, étouffées par la hiérarchie ecclésiastique? Je ne peux croire et encourager une église avec de tels scandales.

De plus, aujourd’hui en 2011, pouvons nous réellement croire que le Cardinal Ouellet veut condamner et criminaliser l’avortement? Les femmes se sont battues pour avoir droit aux contraceptifs et à l’avortement. Certaines se sont blessées en pratiquant l’avortement par elles-même, puisque c’était illégal auparavant. J’entends souvent dire que les temps ont changés, que les femmes ne veulent plus d’enfants, que les familles rapetissent, que le taux de divorce est à la hausse… Il y a une raison fort simple à tout cela, il s’agit de l’indépendance et le droit à l’égalité des femmes. Dans les vieilles années, les femmes étaient dépendantes de leurs mari, obligée d’obéir à leur moindre volonté, autant à la maison que dans le lit. Les femmes devaient assumé grossesse après grossesse, sans anesthésie et à la maison, souvent elles ne survivaient pas. Elle ne pouvaient quitter le domicile conjugal, étant obligée de se marié dès qu’elles étaient en relation ou enceinte. Elles étaient dépendantes financièrement, restant à la maison, étiquettée; femmes aux foyer. Elles n’avaient l’appui de personne, ni même de leur famille, encore moins de l’église.

Finalement nous avons aujourd’hui le droit d’avoir un bébé quand nous le voudrons, quand nous seront prêtes, nous avons le droit d’interrompre une grossesse non désirée, nous avons le droit à notre indépendance et à une carrière, il est bien évident que la femme en profite! Criminalisé l’avortement serait un énorme pas en arrière. Je crois en Dieu, je ne crois simplement pas en la religion catholique, on ne se demanderas pas pourquoi les églises sont vides et que de plus en plus nous en voyons à vendre. Un jour si l’église se modernise, adopte un comportement et des valeurs plus réelles, peut-être enverrai-je mon fils la visiter.

Rebelle

p.s. Désolé il n’y a pas d’image, quoi que j’en avait trouvé, la plate-forme ne me laisse pas en ajouter…


123

Logos |
TREGOUREZ E BRO GLAZIK |
agencevirtuel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La violence conjugale, aime...
| Mon feeling
| Ouled Maallah او...