Rebelles Impliquées



écrits d’une jeune droguée

Aujourd’hui je tiens à vous faire découvrir une parcelle des pensées que peut bien avoir quelqu’un qui consomme beaucoup. Voici quelques écrits du temps ou j’étais dans la rue, lorsque je consommais à chaque jour, abusivement. J’étais toujours  »gelée » si j’étais réveillée… Le premier , la dernière phrase fait référence au crystal meth, qui était ma drogue de choix, celle qui m’a rendue accro. Le 2ème, je l’ai écrit sur le frigo d’une amie, le soir de l’halloween… le dernier à l’intention d’un ami qui avait commencer à utiliser des seringues.. j’étais triste. Les textes sont en anglais, malheureusement, et j’utilise des mots qui sont couramment utilisés dans le language de la rue. Si il y a une demande, je pourrai les traduire du mieux que je peux. Bienvenu dans ma tête, dans l’univers qui était, jadis, le mien.

Rebelle
Life is Death

Alone with my fears
Paranoid about what I ear
Lost in a world of confusions
Stock in a town of addictions

Seconds, days and weeks
Makes me freak
I hate my-self, I always did.
But I love my-self, and i feel stupid

People are blind
I’m losing my mind
This society sucks
The whole planet is fuct-up
Life is death…
What about Meth?

 

 Halloween night

Sitting here, looking aroud
Fucking big mess on the ground
Beer bottles, bags and dirties
Bugs, rats and fleas

The music is up , candles out
Am I, freaking out?
The dope is allready gone
there’s no more fun

I think i’m just sketchin’
and what i’m thinkin’
that’s what i’m writting…

So this is my halloween night
No candy, nobody, no drugs and no light
Actually nothing at all
so fuck you all…

This one was for my friend who started using needles, Dear Jon.

I’m sorry if i get mad
But it makes me sad
to see a friend put on a mask
and change his mind so fast

Do you feel more stronger?
Do you get more power?
You should feel more loser…
I’m sorry, but i care about you
A friend gotta stay true

Open you eyes…
look at downtown and realise..
Crazy match with junky
Dope simple with needle
stay yourself Jon
Shooting is’nt a solution


  1. Mario Bergeron écrit:

    You need a bass, a drum and some guitar. Ask the guys of Offspring.

    Citer | Posté 5 mars, 2011, 1:33
  2. hahaha would be great to get the hold of these guys… definitly.

    Citer | Posté 5 mars, 2011, 1:39
  3. Mario Bergeron écrit:

    Sans blague, c’est OK. Dans le sens qu’il y a toutes sortes d’ados qui écrivent des proses, pour diverses raisons. Ça fait du bien. Moi, j’écrivais des romans et vois ce que je suis devenu ! Un produit de Québécor!

    Citer | Posté 5 mars, 2011, 2:05
  4. la preuve que si on a confiance et que l’on a un once de volonté, du talent bien sûr également, et bien on peut déplacer des montagnes!!! :)

    Rebelle

    Citer | Posté 5 mars, 2011, 2:07
  5. Bettina écrit:

    Poèmes durs et vrais, j’aime beaucoup leur sens et leur rythme en anglais. J’ai traduit à peu près mentalement. Bravo. C’est sûr, il faudrait mettre en musique…
    Je suppose que pour toi, c’était une urgence pour dire la drogue, et son enfer. Heureuse que tu sois sortie de tout ça.

    Dernière publication sur FICTIONS et FRICTIONS : Bruxelles ciblée, Bruxelle brisée, Bruxelles martyrisée...

    Citer | Posté 15 mars, 2011, 18:41
  6. merci bien bettina, je suis vraiment contente de m’en être sortie aussi!! oufff, ca semble si loin parfois, et desfois, c’est comme si c’étais hier, cette vie!
    je dois me remettre a bloguer, ca fais un bout que j’ai rien lu, rien écrit!! La vie me gruge du temps ces temps ci!
    A bientot! (je le promet )

    Rebelle

    Citer | Posté 16 mars, 2011, 2:34

Laisser un commentaire

Logos |
TREGOUREZ E BRO GLAZIK |
agencevirtuel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La violence conjugale, aime...
| Mon feeling
| Ouled Maallah او...